L’artisanat, un pont entre le savoir-faire français, l’Humain et un monde plus durable

l'artisanat

Le 26 novembre prochain se tiendra le Black Friday. Avec ses promotions défiant toute concurrence, l’événement marque incontestablement le lancement des fêtes de fin d’année. Pourtant, ces trois dernières années, nous avons vu émerger son antagoniste : le Green Friday. À l’inverse du vendredi noir, ce mouvement dénonce la surconsommation et le gaspillage au profit d’une économie plus responsable promouvant le fait-main, les traditions et des décisions d’achat plus respectueuses de l’environnement. En parallèle à ce mouvement, les initiatives anti-Black Friday de la part des entrepreneurs foisonnent : journée de boycotte, fermeture des e-shops, hashtags fédérateurs… À travers cet article, nous nous attarderons sur les artisans. Premiers concernés, ils sont les gardiens des savoir-faire et des valeurs humaines de notre société contemporaine.

L’artisanat : choisir l’Humain, le savoir-faire et les valeurs qu’il porte

Ces dernières années, nous assistons à une réelle volonté de remettre du sens dans les modes de consommation et de participer à quelque chose de bien plus grand. L’heure n’est donc plus à la surconsommation mais à l’engagement citoyen.

Si le marché de l’occasion et celui du biologique ont le vent en poupe, il commence à en être de même pour le secteur de l’artisanat. Il faut reconnaître qu’il est aujourd’hui facile d’expliquer pourquoi le favoriser est bénéfique pour tous :

  • prendre soin de soi et de sa santé en choisissant la qualité ;
  • entretenir le partage, les rencontres et les expériences de vie positives ;
  • favoriser l’économie locale, le lien social et la perpétuation des valeurs humaines ;
  • soutenir l’emploi et la pérennisation des compétences rares ;
  • aider son prochain en achetant des produits dont une partie du bénéfice peut être reversée à une association ;
  • agir en faveur de l’environnement.

Mais au-delà de cette réponse altruiste, choisir l’artisanat c’est reconnaître son prochain ; c’est admettre les heures de réflexion, les moments d’échec et d’expérimentation, mais également, les temps de joie passés dans l’atelier afin de vous offrir la meilleure création possible. Lorsque vous achetez un produit artisanal, “vous n’achetez pas quelque chose, vous achetez un morceau de cœur, une parcelle d’âme, une part de la vie de quelqu’un”.

Chez Lilacandles, par exemple, chaque orgonite est créée avec affection, mais surtout, beaucoup de patience et d’introspection. Avant de commencer toute création, je m’assure d’avoir un état d’esprit positif qui saura marquer la résine de bonnes ondes et intentions destinées à diffuser dans votre foyer amour et harmonie. S’ensuit le choix minutieux d’une combinaison de pierres de lithothérapie et de formes géométriques sacrées préalable au ballet des 7 couches de résine prenant, pour chacune d’entre elles, jusqu’à 72 heures de durcissage. Fabriquer une unique orgonite représente donc près de 3 semaines de travail.

Un processus, certes assez long, mais aussi terriblement poétique. Mêler le temps, les émotions et un fragment de mon histoire dans une création est mon plus bel accomplissement. Ces objets sont singuliers, destinés à capturer vos souvenirs, et peut-être plus tard, à être offerts à vos proches. Loin des objets standardisés achetés dans les grandes enseignes, les créations artisanales sont faites pour durer et être aimées.

Être artisan, c’est tout un état d’esprit. Si les créations sont souvent décriées comme plus onéreuses, c’est qu’on en oublie bien trop vite tout le travail et l’énergie qu’elles ont nécessitées. L’humanité a-t-elle véritablement un prix ?

L’artisanat : un acte citoyen qui protège les générations futures et la planète

Depuis plusieurs années, nous assistons à une montée en puissance des préoccupations environnementales : les politiques, les entreprises et les citoyens français souhaiteraient agir davantage dans la protection de l’environnement, pour nous et les générations futures. D’ailleurs, selon une étude de 2019 menée par YouGov, on estime que 57% des français souhaiteraient une révision de notre modèle économique pour une alternative plus éthique et durable.

Face à ce sentiment grandissant de sa responsabilité vis-à-vis de l’environnement, il est bon de se rappeler que chaque geste du quotidien compte et, favoriser l’artisanat plutôt que les grandes enseignes du e-commerce est déjà un premier pas. Il est vrai qu’au-delà de tous les bienfaits apportés par l’artisanat à l’échelle locale, nous devons également lui reconnaître un réel impact positif pour la planète :

  • des matières premières issues de filières responsables permettant de lutter contre l’épuisement des ressources naturelles ;
  • une baisse des transports entre le lieu de fabrication et le lieu de vente pour des émissions de CO2 moindres ;
  • une réduction voire, une suppression des substances chimiques dans les processus de fabrication, lesquels ne font généralement pas bon ménage avec la nature ;
  • une volonté de recycler l’existant pour créer quelque chose de nouveau ;
  • des créations artisanales faites pour durer et se transmettre, et ainsi, ne s’ajoutant pas aux quantités colossales de déchets déjà existantes.

Par ailleurs, se rendre chez un artisan c’est s’assurer une expérience humaine aussi agréable qu’enrichissante. Authentique, sincère et transparent, tout artisan se fera un plaisir de partager avec vous des anecdotes quant à la provenance de ses matières premières ou ses processus de fabrication. L’artisanat a cette notion de partage et d’enrichissement mutuel qui lui est profondément ancrée.

L’artisanat : un secteur en devenir qui a su toucher le coeur des français

La réputation de l’artisanat français n’est plus à faire et il y a bien longtemps que le savoir-faire français a dépassé nos frontières car gage de qualité. Il est d’ailleurs aujourd’hui l’argument marketing de prédilection pour faire face à la concurrence étrangère et se démarquer des produits à moindre coût qui envahissent le marché. Pour ne citer que quelques-unes de nos fiertés, nous retrouvons la dentelle de Calais, la cristallerie de Saint-Louis, la porcelaine de Limoges ou bien encore les espadrilles de Mauléon.

Le savoir-faire français ne s’apprend pas à travers les livres mais se transmet et se partage. Cordonnerie, bijouterie ou ébénisterie : passionnés, les artisans transmettent les fondements et les valeurs humaines de notre beau pays à travers leurs créations. Bien souvent, il s’agit d’une histoire de famille dont le savoir-faire se transmet de génération en génération ; c’ est une école de la vie fractionnée en pas moins de 250 métiers et 500 spécialisations différentes.

Fin 2017, la Chambre des Métiers et de l’Artisanat répertoriait plus d’1,5 millions de sociétés artisanales en France. Bien que composé principalement de petites entreprises, le secteur de l’artisanat est donc un géant économique qui représente 300 milliards d’euros de chiffre d’affaires et plus de 13 milliards d’euros par an à l’export. Faire le choix de l’artisanat, c’est donc choisir un secteur d’avenir, éthique et responsable.

Bien plus qu’une mode, le “fabriqué en France” est une façon de consommer responsable mais surtout, vectrice d’émotions. Bien loin des préoccupations de délocalisation des sites de production et de la folie mondialiste, l’artisanat est une lumière qui se fait de plus en plus vive dans notre société contemporaine.Chez Lilacandles, nous soutenons ces valeurs d’authenticité et de partage en faveur d’un monde plus humain et responsable. Choisir l’artisanat, c’est perpétuer un savoir-faire ancestral, une identité et remettre du sens dans sa façon de consommer. Prendrez-vous part au changement ?

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Vous devriez aimer :